Mise à l’épreuve

La grotte

 

Plus ils avancent et plus il fait sombre. Morgane regrette de ne pas avoir pris une lampe de poche puis se rappelle quelque chose.

Morgane : Lucas tu ne peux pas faire quelque chose ?

Lucas : Quoi ?

Morgane : De la lumière pardi !

Lucas : Ha ben oui, tu n’aurais pas pu le dire plus tôt, j’ai faillit glisser par trois fois.

Morgane : Excuse-moi mais tu aurais pu y penser tout seul.

Joris : C’est vrai. Tu pourrais réfléchir parfois.

Lucas : Hé oh. Toi ne commences pas.

Lucas qui se trouvait derrière se faufile entre les autres, en écrasant quelques pieds au passage, puis arrivé devant tout le monde, il enflamme sa main.

Lucas : Vous avez vu, moi je les contrôle mes pouvoirs.

Joris : Tais-toi et avance.

Lucas : Si t’es pas content, tu peux repartir.

Alizée : Ne recommencez pas tous les deux.

Pendant plusieurs minutes, ils marchent en silence. Puis, devant eux, la caverne s’arrête. Lucas : Qu’est ce qu’on fait maintenant ?

Akasha : Il faut aller de l’autre côté.

Lucas : Comment ?

Akasha : Voici votre première épreuve. A vous de trouver. Moi je vais faire une petite sieste, ne me réveillez pas.

Akasha se blottit à l’intérieur du sac et ferme les yeux. Lucas se tourne vers les autres espérant que l’un d’eux avait la solution mais devant leurs regards perplexes, il soupire. Il se rapproche de la paroi et l’examine de plus prêt avec ses mains en flamme. Morgane s’avance elle aussi et scrute les moindres recoins. Alizée et Joris reste en arrière pour garder une vue d’ensemble. Pendant presque une heure ils observent le mur. Le poussant, le tirant. Cherchant un mécanisme secret. Lucas est le premier à perdre espoir et s’assoie par terre. Au bout de cinq minutes, les trois autres le rejoignent. Alizée et Morgane décident d’y réfléchir ensemble tout haut.

Alizée : Bon si c’était facile, n’importe qui aurait pu l’ouvrir sans faire exprès.

Morgane : Oui, et si j’ai bien compris, nous devons être les seuls à découvrir comment l’ouvrir.

Alizée : Donc, c’est avec nos pouvoirs qu’il faut essayer.

Morgane : Mais bien sur ! Akasha nous a bien dit que c’était notre première épreuve.

Alizée : Qu’est ce qu’on peut être stupide !

Morgane : Non, on a juste pensé comme avant. C’est normal. On n’est pas habitués.

Lucas : C’est bien joli tout ça mais c’est pas en faisant du feu que ça va s’ouvrir.

Alizée : Non. Bon… Eliminons le feu et l’eau. La roche, c’est un peu de la terre non ?

Morgane : Joris, tu veux bien essayer ?

Joris : Oui mais je fais quoi ? Je vous rappelle que je suis celui qui contrôle le moins.

Morgane : Ne t’inquiètes pas, on va t’aider. Fermes les yeux. Respires profondément. Maintenant ouvres les et penses à un tunnel.

Joris plisse les yeux et le mur d’en face semble s’effriter. Un petit trou apparaît puis s’élargit de plus en plus jusqu’à former un tunnel d’un mètre d’épaisseur. Joris reprend son souffle et sourit l’air satisfait. Il croise alors le regard admiratif de Alizée et rougit. Morgane le félicite d’une tape dans le dos et fait signe à Lucas de passer devant pour éclairer le chemin.

 

 

La Deuxième épreuve

 

Ils arrivent alors dans une grande cavité séparée en deux par un profond précipice trop large pour être franchit en sautant. De l’autre côté ils aperçoivent un tunnel.

Alizée : Ok, là je pense que c’est à mon tour. Mais je ne crois pas être capable de vous porter.

Morgane : Pas la peine, regarde, il y a une corde là bas et un anneau au milieu du plafond. Je pense que si tu arrives à l’accrocher solidement, on pourra se faire balancer et atteindre l’autre côté.

Alizée : Je vais essayé mais je ne sais pas si j’arriverai à me diriger.

Morgane : D’abord, visualise l’endroit où tu veux aller. Ne te presse pas, on a le temps.

Alizée s’élève doucement du sol. Elle tremble légèrement mais avance dans la bonne direction. Les trois autres retiennent leurs souffles et poussent un soupir de soulagement quand ils voient Alizée se poser délicatement sur l’autre bord du ravin. Celle-ci se retourne et leur sourit.

Alizée : C’est plus facile que je le croyais !

Alizée prend alors la corde et s’envole de nouveaux. Elle la noue aussi solidement que possible puis rejoint ses camarades avec l’autre bout.

Alizée : Je vais l’essayer pour voir si elle est tient. Si elle casse, je pourrais toujours m’envoler.

Elle tire dessus pour tester sa solidité puis s’élance au dessus du vide. Elle atterrit sans encombre en riant.

Alizée : C’est génial ! Attrapez je vous la lance.

Lucas saisie la corde et se jette en criant comme Tarzan. Alizée le réceptionne et renvoie la corde. Morgane l’empoigne et rejoint les deux autres. C’est au tour de Joris. Il hésite un peu puis sous le regard de ses amis il respire un bon coup et franchit le trou en fermant les yeux.

Soulagé de sentir de nouveaux le sol sous ses pieds, il ouvre les yeux. Il voit Lucas en train de s’impatienter devant le tunnel. Il sourit et le rejoint d’un pas léger. Les filles attachent la corde à un rocher puis  se dirigent vers les garçons. Lucas s’enflamme et passe devant tout le monde en souriant.

Lucas : Suivez le guide.

Joris secoue la tête d’exaspération puis lui emboîte le pas. Morgane et Alizée se consultent du regard et, après un sourire complice, suivent les garçons.

Après quelques minutes de marche, ils arrivent devant un immense lac souterrain. Pendant un instant, ils contemplent la beauté du lieu.

Morgane : Ouah, c’est magnifique ! Vous vous rendez compte que l’on est sous terre ?

Lucas : Oui mais qu’est ce qu’on fait maintenant ?

Morgane : J’imagine que c’est à moi de faire quelque chose.

Elle s’approche de l’eau et essaye de voir le fond. Tout de suite après, les autres l’imitent.

Morgane : Qu’est ce que je dois faire ?

N’ayant aucune réponse, Morgane plonge. Elle sent son corps se métamorphoser mais ne s’inquiète pas. Elle descend de plus en plus profondément, cherchant un indice sur cette nouvelle épreuve. A la surface, ses amis cherchent aussi quand soudain, ils aperçoivent une ombre se diriger vers Morgane. Ils n’arrivent pas à distinguer ce que c’est mais Alizée à un mauvais pressentiment.

Alizée : Morgane, attention ! Derrière toi !

Morgane se retourne juste à temps pour éviter une énorme mâchoire. Elle remonte précipitamment à la surface puis nage vers la berge. Malheureusement elle est trop loin et pas assez rapide. L’ombre réapparaît et tout le monde s’aperçois que Morgane n’arrivera jamais jusqu’au bord. Alizée décide alors d’intervenir. Elle s’envole et rejoint Morgane. Elle attrape ses mains et la tire hors de l’eau. L’ombre saute hors de l’eau et ils s’aperçoivent que c’est un crocodile. Il rate de justesse le mollet de morgane et replonge dans l’eau.

Joris : Attention il va resauter !

En effet le crocodile recommence mais Lucas lui jette une boule de feu. Le crocodile retombe dans le lac puis remonte à la surface. Il se tourne vers les garçons et se dirige rapidement vers eux d’un air menaçant. Les garçons comprennent qu’il va s’attaquer à eux et cherchent comment se protéger. Pendant ce temps, Alizée trouve un endroit en hauteur. Elle s’y pose avec Morgane et crie aux garçons.

Alizée : Par ici ! Il ne pourra pas monter.

Les garçons l’aperçoivent et courent dans sa direction. Le crocodile est sortit de l’eau et les poursuit de près. Soudain, Lucas trébuche et tombe. Joris se retourne et voit le crocodile tout proche. Il ferme les yeux pour se concentrer et un mur de sable apparaît entre eux et le crocodile. Joris attrape le bras de Lucas pour l’aider à se relever et tout deux courent vers les filles. Celles-ci les aident à escalader leur perchoir et ils peuvent enfin reprendre leurs souffles. Le crocodile démolit le mur de Joris et se dirige vers les quatre jeunes. Il essaye de les atteindre mais sans succès alors il se met à faire les cents pas devant ses proies.

Joris : Que fait un crocodile dans ce lac ?

Lucas : La vrai question c’est : Qu’est ce qu’on fait maintenant ?

Joris : Peut être mais ce n’est pas normal. Je n’ai jamais entendu parler de crocodile dans un tel endroit.

Lucas : Y’en a bien dans les égouts.

Alizée : En tout cas, il n’a pas l’air de vouloir partir.

Lucas : D’où ma question : Qu’est ce qu’on fait maintenant ?

Morgane : J’ai échoué dans mon épreuve.

Alizée : Mais non, on est tous en vie et personne n’a été blessé.

 

Sebastien aime Annabelle |
Atelier d'écritrure de... |
The dream of a witch |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lemiroirdelorient
| Les années Plaisirs Equestres
| Voilà